Scroll to top

Fracture de la rotule

La rotule, ou patella, est un os de forme globalement triangulaire recevant l’insertion du tendon quadripital de la cuisse à sa base supérieure et à sa pointe inférieure le ligament patellaire (parfois appelé tendon rotulien). Cet ensemble constitue l’appareil extenseur du genou, la rupture d’un de ces composants entraîne donc une impossibilité d’étendre la jambe de manière active.

La rotule entre en jeu dans les mouvements de flexion et d’extension du genou en se comportant comme une poulie permettant d’augmenter la force du quadriceps ainsi que sa résistance.

Causes et conséquences d'une fracture de la rotule

La fracture de rotule intervient la plupart du temps suite à une chute de sa hauteur avec pour conséquence un choc direct sur l’avant du genou.
Le trait de fracture est le plus fréquemment transverse, en plein corps de la rotule, traversant ainsi la surface cartilagineuse, il s’agit donc d’une articulaire pouvant causer ou favoriser l’apparition d’arthrose notamment en cas de traitement inadapté.

La discontinuité osseuse entraine une rupture de l’appareil extenseur du genou et ainsi une perte de l’extension active de la jambe.
La fracture est dite plus ou moins déplacée en fonction de l’écart des fragments osseux entre eux.

Comment s'effectue le diagnostic d'une rotule fracturée ?

Interrogatoire :

On recherchera à préciser les circonstances de l’accident, en règle générale il s’agit d’une chute par maladresse de sa hauteur avec réception directe sur les genoux.

Examen clinique :

On retrouve une douleur importante de l’ensemble du genou, majorée à la face antérieure.
L’examen cutané est très important à la recherche d’une ouverture ou d’une souffrance de la peau obligeant alors à une chirurgie en urgence associée à une antibiothérapie.
Il existe un hématome intra articulaire (hémarthrose) avec un gonflement du genou.
L’extension active est impossible, le patient ne peut pas décoller le talon de la table d’examen.
La mobilisation passive (par un tiers) du genou en flexion et en extension peut être réalisée de manière complète mais est très douloureuse et non effectuée en pratique.
La marche est impossible sans porter une attelle de genou.

Examen paraclinique :

Il est systématique, pour confirmer le diagnostic et pour caractériser précisément la fracture.
La radiographie du genou de face et de profil est l’examen de référence et est parfaitement suffisante afin de diagnostiquer une fracture de rotule mais également pour proposer le traitement adapté qu’il soit chirurgical ou médical.

Évolution d’une fracture de la rotule

Les fractures déplacées de la rotule sont toujours chirurgicales afin de rétablir la continuité de l’appareil extenseur mais également pour réaligner les fragments articulaires en position anatomique permettant ainsi de diminuer le risque d’arthrose.
Concernant les fractures absolument non déplacées avec un bon contact osseux ou survenant chez des patients âgés avec des antécédents médicaux rendant la chirurgie trop risquée il faudra alors s’orienter vers un traitement orthopédique (immobilisation du genou dans une attelle en extension).

Traitement d'une rotule fracturée

Pour les fractures déplacées de la rotule le traitement est donc chirurgical. Il consiste à « réparer » la rotule (ostéosynthèse).
Une incision est réalisée en avant du genou de manière longitudinale permettant d’exposer la fracture. Un lavage est réalisé puis les fragments sont remis en continuité anatomique et maintenue à l’aide d’instruments. Enfin l’ostéosynthèse proprement dite est réalisée à l’aide de fils métalliques et de broches selon une technique précise (haubanage). Ce matériel peut être retirer en cas de gêne ressenti par le patient à partir d’un an post opératoire.

Suivi post-opératoire

Comme pour toute chirurgie il est important de glacer la zone opérée dans les heures et jours qui suivent l’intervention. Le glaçage permet de diminuer la douleur et limite l’apparition d’un œdème.
La marche en appui complet est possible avec le port d’une attelle de genou.
Des soins réguliers de pansement seront réalisés ainsi qu’une une ablation des fils après quinze jours post opératoires.
Une immobilisation initiale dans une attelle en extension est nécessaire.
Le temps de consolidation moyen de ce type de fracture est d’environ 6 semaines, ainsi l’attelle est à conserver au minimum 1 mois.

Risques de complications

La chirurgie d’ostéosynthèse expose au risque infectieux même si celui-ci reste faible. Si une infection survient il peut être nécessaire de réopérer pour laver la cicatrice et mettre des antibiotiques pour traiter l’infection.

Les autres risques sont :

  • La raideur post opératoire en cas de retard à la rééducation.
  • Le déplacement secondaire de la fracture qui peut survenir en cas de non-respect des consignes de rééducation.
  • L’arthrose qui peut se développer comme dans toutes les fractures articulaires à distance de l’accident.

Kinésithérapie et reprise des activités

Elle peut soit débuter après une consolidation de la fracture suffisamment avancée à partir de 6 semaines et après un contrôle radiologique satisfaisant soit précocement et dans des secteurs de mobilité limités dès les premiers jours postopératoires.
Ce choix sera fait par le chirurgien en fonction de ses constatations durant l’intervention et des différents tests qu’il aura effectués.
Le travail du kinésithérapeute consistera à travailler la flexion du genou selon la recommandation du chirurgien.
La marche pourra être réalisée à l’aide d’une attelle en extension du genou.
L’attelle sera progressivement retirée à partir de la 6 ème semaine.
La reprise de la marche sans aide mécanique (sans béquille) peut être envisagée à partir de la 10 ème semaine post opératoire.
La reprise du sport ne sera possible qu’après 5 mois de manière progressive.

Prenez rendez-vous pour une consultation orthopédique

Clinique Drouot Molitor

37, rue de Molitor, 75016 PARIS
Secretariat : 01 88 40 20 30

Moyens de transport

Métro – Michel Ange – Molitor (lignes 9 et 10)
RER C – Pont Du Garigliano – Hôpital Européen G. Pompidou

Parking public

Parking Zenpark Porte d’Auteuil
20 rue Erlanger, 75016 Paris

Clinique Blomet

136 Rue Blomet, 75015 PARIS
Secretariat : 01 86 86 45 37

Moyens de transport

Métro – Convention (ligne 12)
Bus – Abbe Groult (lignes 39 et 80)
Bus – Lecourbe (ligne TRAVERSE)

Clinique du Plateau

21 Rue de Sartrouville, 95870 BEZONS
Secretariat : 01 39 96 36 00

Moyens de transport

Bus – Albert 1er (ligne 272)